Romans

 

BARUKH, Sarah. – Elle voulait juste marcher tout droit

Albin Michel. – 21.50 €
COUP DE COEUR

Mai 1943, Alice 5 ans, qui vit à la campagne avec sa nounou Jeanne, ne comprend pas toujours le monde dans lequel elle vit. Elle se pose beaucoup de questions sur la réaction de Jeanne face aux Allemands, et sur les raisons pour lesquelles sa maman l’a abandonnée. En 1946, à la fin de la guerre, Alice est surprise de voir un jour une femme maigre et pâle venir se présenter comme sa mère pour l’emmener à Paris. Elle doit alors apprendre à vivre avec cette inconnue aux comportements étranges, qui cache bien des secrets. Le jour où sa mère tombe malade, Alice se voit expédiée chez son père, qu’elle croyait mort et qui vit à New-York. Elle doit alors apprendre à survivre avec un père inexistant et un oncle aveugle et grincheux, qu’elle va essayer d’apprivoiser. Il lui reste une longue route semée d’embûches pour enfin découvrir d’où elle vient.

Avec une sensibilité infinie, l’auteur exprime les sentiments et les émotions d’une enfant prise dans la tourmente de l’Histoire.

Nathalie


BENNI, Stefano. – Chers monstres

Actes Sud. – 22,80 €
COUP DE COEUR

Né en 1947 en Italie, Stefano Benni est écrivain, poète, dramaturge, acteur...

C'est un recueil de 25 nouvelles qui bousculent bien les conventions de nos contes enfantins.

Les monstres sont parmi nous, familiers, animaliers, terribles ou fantastiques. Hansel @Gretel 2.0 sont accros aux portables, écrans, aussi odieux que leur père, nous avons vraiment envie qu'ils tuent la sorcière mais restent dans le pavillon isolé.

Puis un oligarque russe se frotte aux fantômes d'un manoir très français, une enquête incroyable parmi les matous du quartier, un Dracula aux mains d'un contrôleur des impôts, un hommage à Edgar Poe et j'en passe !

C'est ironique, tendre, drôle et bien traduit de l'italien.

Marie


BONNEFOY, Miguel. – Sucre noir

Rivages. – 19,50 €
COUP DE COEUR

Trois cents ans après le naufrage, le long des côtes vénézuéliennes, du capitaine Henry Morgan, un pirate notoire, la légende du trésor qui aurait sombré avec lui attire de nombreux aventuriers. Severo Bracamonte est de ceux-là. Mais en chassant ce trésor, il rencontre l’amour en la personne de Serena Otero, propriétaire des terres où le trésor supposé se trouverait.  Le jeune couple fait prospérer la propriété familiale et investit dans la fabrication du rhum. Jusqu’au jour où…

Un récit envoûtant, picaresque qui laisse entrevoir la vie de ce peuple mélangé et bigarré entouré d’une nature sauvage et impétueuse.

Françoise

Le roman s’ouvre sur une scène de navire échoué dans les arbres. La poésie et le tragique de cette image se retrouvent tout au long de l’ouvrage. Les personnages sont forts et fragiles, la nature magnifique et dangereuse, et la langue de Miguel Bonnefoy nous offre de très jolies formules, dignes de cet ouvrage qui se rapproche du conte philosophique. Coup de cœur aussi.

France


BONNEFOY, Miguel. – Le voyage d’Octavio

Rivages. – 16 €

Octavio ne sait ni lire ni écrire ; il fait partie d’un gang de voleurs d’antiquités. Un jour, il fait la connaissance de Venezuela, une vieille dame qui va lui apprendre à lire, ce qui va changer sa vie.

C’est une magnifique fresque, une invitation au voyage au cœur de la forêt vénézuélienne. Le style rappelle celui de Garcia Marquez, un style foisonnant, picaresque écrit directement en français.

Ecrivain « Petites Fugues ».

Françoise


DESERABLE, François-Henri. – Un certain M. Piekielny

Gallimard. – 19,50 €
COUP DE COEUR

Qui était, dans la réalité, M. Piekielny, ce petit homme qui ressemblait à une souris, qu'évoque Romain Gary dans La promesse de l'aube, important à ses yeux au point de se faire un devoir de mentionner devant les hommes célèbres qu'à Vilnius « au n° 16 de la rue Grande Pohulanka habitait M. Piekielny ». L'auteur, jeune écrivain dilettante mais passionné par son sujet, a exploré Vilnius, les archives de la ville et celles sur la Shoa, mais aussi l'œuvre de Gary et celles de ses biographes, avec de multiples digressions. C'est mené comme une enquête policière, avec légèreté et humour, ce qui sied même aux sujets les plus graves. Un régal de lecture.

Hélène


ESCALLE, Clotilde. –  Voyage ordinaire en Sévétie

Gwen Català éditeur. –  9 €

Un long monologue où s’exprime toute la violence des pulsions, dressant un portrait sans tabous d’une femme à la fois meurtrière et victime. Sans virgules, la phrase se précipite et nous entraîne à sa suite. D’abord on ne saisit pas tout, mais on se laisse emporter par le flux, la musicalité et peu à peu se reconstituent les morceaux de la vie d’une femme, rythmés par l’évocation de Molly Bloom en figure symbolique du désir féminin.

A découvrir

France


GUELFENBEIN, Carla. – Être à distance

Actes sud. – 22,50 €
COUP DE COEUR

Vera Sigall, qui fut une grande romancière chilienne entourée de mystère, est retrouvée inconsciente au pied de son escalier. Son voisin et ami Daniel qui se rend chaque jour à son chevet ne croit pas à un accident et décide de mener une enquête. Vera apparaît tour à tour dans les récits de Daniel, Emilia, Horatio, liés chacun à une époque de sa vie. La rencontre fortuite de Daniel et Emilia permettra-t-elle de lever un coin de mystère ? Il y a une bonne part de suspense dans ce livre, mais il est dû à la complexité des êtres, et non à une intrigue. Roman tout en finesse, très attachant.

Hélène


OBIEGLY, Gaëlle. – N'être personne

Verticales. – 22 €
COUP DE COEUR

Née en 1971, à Chartres, études d'histoire de l'art, russe, pensionnaire de la Villa Médicis en 2014-2015.

La narratrice est hôtesse d'accueil dans une entreprise. Accidentellement, elle va rester enfermée dans les toilettes des bureaux.

Economisant la lumière sous peine de panne mais en possession d'un stylo, d'un rouleau de papier WC, elle commence à écrire.

Tout est dit dans la première page, on n'y reviendra plus.

Puis, à la deuxième page, nous voilà partis dans une promenade très proustienne, mais une promenade immobile, à la Walser aussi, mais qui emmène bien loin dans ses pensées, ses émotions.

Une écriture très moderne, phrases courtes, monologues, réminiscences.

Sentiment d'une grande intimité avec cette narratrice, probablement très proche de l'autrice.

Marie


ORENGO, Jean-Noël. – L'opium du ciel

Grasset. – 19 €.

Depuis le ciel, Jérusalem observe la terre et les humains, tout en se remémorant son histoire. Et cette histoire n'est pas ordinaire, puisque Jérusalem est un drone ! Créé à partir des débris de deux drones, l'un appartenant à une jeune française partie rejoindre Daesh, l'autre à l'armée américaine, le drone-hybride est devenu conscient lorsque des scientifiques l'ont reprogrammé. Ces "parents" qui sont aussi anthropologues, spécialistes des déesses-mères, lui ont raconté leur vie et leurs réflexions, tandis que leurs filles ont traité Jérusalem comme un compagnon. Enrichi par ces expériences et tout ce qu'il observe à travers ses capteurs, Jérusalem s'essaye à l'humanité, aux rencontres amoureuses en ligne... avant de s’éloigner à nouveau, témoin de la course folle de l’humanité.

Les nombreuses références rendent ce récit parfois un peu dur à suivre, de même que les sauts du coq à l’âne dans les réflexions de Jérusalem. Mais les questions soulevées sont intéressantes et le point de vue original.

A découvrir.

France

Romans policiers

 

SAINZ DE LA MAZA, Aro. – Les muselés

Actes Sud. – 22,80 €
COUP DE COEUR

Dans une forêt proche de Barcelone, le cadavre d’une jeune fille est découvert. Milo Malard et sa coéquipière Rebecca Mercader mènent l’enquête.

Un policier fort réussi qui nous plonge dans les conséquences de la crise économique espagnole ; on croise des familles déclassées en grande souffrance psychologique qui survivent comme ils le  peuvent. Le suspense est présent tout au long du roman.

Françoise

Bandes dessinées

 

CAILLEAUX et BOURHIS. – Jacques Prévert n'est pas un poète

Dupuis (Aire Libre). – 32 €
COUP DE COEUR

Cet album reprend et complète le premier volume sorti en 2014 « Prévert Inventeur ». Biographie de Jacques Prévert qui permet de découvrir ou de redécouvrir l'homme tour à tour surréaliste, poète, engagé mais surtout libre de ne pas travailler et de s'attacher tous les grands génies du siècle.

Un bel hommage qu'il faut prendre le temps de savourer, à la hauteur de l'homme mis en lumière tant par le dessin que le scénario.

Tout public.

Elodie


CHIE, Inudoh. – Reine d’Egypte : tome 1

Edition Ki-Oon. – 7.90 €
COUP DE COEUR

Ce manga retrace l’histoire de la reine d’Egypte Hatchepsout.

La princesse Chepsout, un vrai garçon manqué, regrette d’être née dans un corps de garçon, et de ne pouvoir succéder à son père. Elle accepte donc d’offrir le pouvoir à son demi-frère Sethi en l’épousant. Celui-ci deviendra  le pharaon Thoutmosis. Mais sous des airs d’épouse idéale, Hatchepsout cache une profonde colère. Son but n’est pas d’être une simple reine, mais de devenir un pharaon. C’est donc le début d’un combat pour s’affranchir des conventions ancestrales d’une des plus grandes civilisations du monde.

Tome 2 : La reine se transforme en vraie femme et prend des initiatives. Elle s’intéresse à la construction d’un temple, à la vie du harem du Pharaon, depuis que le Pharaon est parti en guerre. Elle rencontre le scribe Senmout, qui lui apprend beaucoup de choses. Mais leur relation commence à faire jaser et celui-ci décide de partir et de laisser son frère prendre la fonction de  scribe à sa place.

Une fresque historique bien documentée sur le combat d’une femme trop libre pour son époque.

Un super manga à découvrir.

Nathalie


LANZIDEI, Graziano et Massimiliano ; RUGGERI, Mirka. – Canal Mussolini

Steinkis, 2017. – 20 €

L’histoire de l’Italie à travers une famille de paysans. Celle-ci, endettée, doit quitter sa terre mais profite de l’assèchement des marais pontins où ils s’installent. Ils suivent l’évolution de l’Italie : cela commence par des revendications de classe avec des révoltes paysannes contre ceux qui détiennent la terre et cela se transforme en révolution fasciste. Cette bande dessinée est intéressante mais  manque un peu d’âme, elle reste un peu figée.  Les liens entre les époques, entre les personnages sont traités d’une manière abrupte. On ne sait pas si c’est l’adaptation du roman qui n’est pas réussie ou si c’est le roman lui-même qui manque de dynamisme.

À découvrir.

Françoise


LELAY, Delphine ; HORELLOU, Alexis. – Ralentir

Le Lombard. – 16,45 €

Un commercial débordé, David, prend malgré lui à son bord une auto-stoppeuse, Emma. Tout en discutant, ils confrontent leurs modes de vie opposés et au fil de la route et des péripéties, découvrent un lieu de vie chaleureux où les gens prennent le temps de se rencontrer, de se connaître et de partager.

Une histoire dans la lignée « développement personnel et développement durable » qui, si elle ne vous laisse pas un souvenir inaliénable, permet de passer un bon moment et d'enfoncer un peu plus des portes parfois ouvertes ! La chaleur des moments partagés est joliment matérialisée par un camaïeu de couleurs orangées.

A découvrir

Tout public

Elodie


LEPAGE, Emmanuel ; MICHEL, Sophie ; FOLLET, René. – Les voyages d'Ulysse

Daniel Maghen. – 29 €
COUP DE COEUR

Salomé Ziegler est capitaine de l’Odysseus, elle rencontre le jeune peintre Jules Toupet et l'embauche à bord contre ses tableaux et la promesse de retrouver la trace d'un peintre passionné par la Grèce antique, Ammôn Kasacz.

Sur plus de 200 pages, Lepage peint d'admirables marines pour cette odyssée graphique remarquable émaillée des récits de l'Odyssée d'Homère. Les tableaux reproduits sont ceux de René Follet.

Tout public.

Elodie


 

MATTEUZZI, Francesco ; BENFATTO, Elisabetta. – Anna Politkovskaïa : journaliste dissidente

Steinkis. – 16 €
COUP DE COEUR

Biographie d'Anna Politkovskaïa, journaliste russe ayant dénoncé la corruption de son pays, les violations des libertés publiques et la guerre en Tchétchénie. Son courage lui a valu d'être assassinée...

Très beau roman graphique noir & blanc, accompagné d'une chronologie des événements, interview et bibliographie pour ne pas oublier ceux et celles qui tombent pour la liberté d'expression.

Tout public

Elodie


MAYEN, Cédric ; MAZEL, Lucy ; – Edelweiss

Vents d'ouest. – 17,50 €
COUP DE COEUR

Honoré et Olympe se rencontrent dans une guinguette en 1947, lui est mécanicien, elle, couturière. Envoyé à Chamonix pour son service militaire, il lui écrit des lettres accompagnées d'edelweiss, ce que lui reproche Olympe, elle aussi passionnée de montagne depuis son plus jeune âge. L'accident d'Olympe conduit Honoré à inventer un siège lui permettant de vivre quand même la montagne.

Histoire d'amour sans faille intimiste et épique au trait réaliste nous faisant partager la dure réalité des courses de montagne.

Tout public

Elodie


PITZ, Nicolas.  WATSON, Larry. – Montana 1948

Sarbacane. – 19, 50 €

L’été de ses 12 ans, le jeune David Hayden découvre la difficulté d’avoir à choisir entre la loyauté de sa famille et la justice.

Montana, 1948. Quand Marie, la jeune sioux qui garde David, tombe malade, son père, le shérif du canton, décide de faire venir son frère Frank, un héros de la grande guerre, médecin, à son chevet. Mais la jeune indienne refuse et les langues se délient. Des accusations de viols sur jeunes femmes sioux se répandent. Gros dilemme pour le shérif qui se retrouve donc pris entre la justice et sa famille.

Difficile de faire accuser un blanc dans les années 1940.

Avec un graphisme agréable, on découvre un drame familial, une intrigue policière et une chronique sociale, dans une Amérique en pleine transition.

A découvrir

Nathalie


TAGAME, Gengoroh. – Le mari de mon frère : tome 1 & 2

Editions Akata. – 7,95 €

Yaichi élève seul sa fille quand Mike, le mari de son frère jumeau décédé, arrive chez lui, du Canada, pour découvrir le pays et la famille de celui qu'il a aimé. L'homosexualité de Mike pose question à Yaichi dans un pays où les mœurs sont plus discrètes qu'au Canada (le mariage homosexuel n'est pas autorisé par exemple). Kana, elle, est très enthousiaste et s'attache vite à son nouvel oncle.

A découvrir

Tout public

Elodie


ZEP. – Un bruit étrange et beau

Rue de Sèvres. – 19 €

Don Marcus est un moine chartreux retiré du monde depuis 25 ans. Il a fait vœu de silence et passe son temps à prier dans sa cellule. Un héritage le force à sortir de sa retraite pour retrouver le monde des vivants si longtemps abandonné. Il rencontre fortuitement Méry, condamnée à mourir, et sa vie monacale bascule...

Cette histoire de Zep nous plonge, par le scénario et le dessin, au cœur de réflexions philosophiques profondes sur les choix de vie, l'existence de Dieu, l'amour... Le trait fin et délicat, le choix des couleurs nous font réellement partager la vie de Don Marcus, son trouble et ses sentiments. Seule la fin de l'histoire ternit un brin l'ensemble.

A découvrir avec plaisir

Tout public

Elodie

Documentaires

 

LEVER, Evelyne. – Dictionnaire amoureux des reines

Plon. – 25 €

Un document disparate et qui se cantonne aux reines de la période moderne (ce que le titre ne dit pas) ; le procédé n’est pas vraiment adapté à l’histoire. C’est un ouvrage anecdotique pour se distraire dans le train.

Françoise

 

 


QUINTANE, Nathalie. –  Que faire des classes moyennes

P.O.L. – 9 €

C'est un petit essai qui tombe juste, avec des réflexions pertinentes, bien documenté.

C'est plus amusant qu'un pavé sociologique, ça se lit bien, mais elle n'a toujours pas répondu à la question, que faire des classes moyennes ?

Marie