Coups de coeur littéraires et BD pour fin 2017/début 2018, avec un prix Goncourt et une petite surprise haut-jurassienne.

Coups de coeur littéraires et BD pour fin 2017/début 2018, avec un prix Goncourt et une petite surprise haut-jurassienne.

Romans

 

♥ SEKSIK, Laurent. – Romain Gary s'en va-t-en guerre

Flammarion. – 19 €
COUP DE COEUR

Dans La promesse de l'aube, Romain Gary s'est inventé un père acteur célèbre, mensonge qui n'a pas tenu devant les investigations de ses biographes. Mais qui fut son vrai père, qu'il renie ? Pour Seksik, il n'est pas question de mener l'enquête, il imagine le moment où l'enfant se sent rejeté : vingt-quatre heures dans la vie d'un garçon de onze ans, qui vit seul avec sa mère, misérablement dans le ghetto de Wilno. Le père, que l'enfant aimait et admirait, vient avouer qu'il les quitte, sans parvenir à dire qu'un enfant va naître dans son nouveau foyer, sans parvenir à rassurer l'enfant sur ses sentiments à son égard. Romain fugue, et en une journée d'effroi, d'errance, de transgression, devient l'adulte qui recréera sa vie.

Une approche sensible, originale, d'un écrivain aux visages cachés.

Niveau de lecture 1

Hélène


 SHALEV, Meir. – Un fusil, une vache, un arbre et une femme

Traduit de l'hébreu par Sylvie Cohen – Gallimard. – 21 €

Une jeune sociologue s'intéresse à la théorie du genre dans le yishouv, ici l'un des villages agricoles fondés par le baron Rotschild. Ruta, son interlocutrice, enseignante et mémoire du village, en aborde l'histoire par larges détours, qui remontent à l'installation de Grandpa Ze'ev et Grandma Ruth, et c'est une histoire qui est faite de violence, morts, naissances, amour, vengeances et haine.

Les réminiscences bibliques sont partout présentes dans la vie rude de ces gens qui ne sont pas pieux, elles assurent une continuité, comme l'arbre sur le sol, avec le passé.

Un grand livre

Niveau de lecture 1

Hélène


♥ LE GUILLOU, Philippe. – Novembre

Gallimard. –12 €
COUP DE COEUR

Novembre est un court récit-hommage au père de l'écrivain, décédé le 17 Novembre 2015, quatre jours après les attentats de Paris.

L'auteur fait le deuil de son père, d'une certaine époque (les années 1960 en Bretagne) au moment où la France bascule dans un monde de terreur.

Écrit à la façon d'un carnet, il passe du drame personnel au drame national avec beaucoup de pudeur et de réalisme par une écriture concise.

Le père était un percepteur estimé, discret, très économe en émotions, et se sentant investi par une grande mission auprès de la population bretonne. Son fils ne lui reproche rien, il fait juste état de cette vie vertueuse.

Aujourd'hui, nous avons oublié cette crainte du mois de Novembre, ancrée dans les légendes bretonnes...

Marie


MORANDINI, Claudio. – Le chien, la neige, un pied

Traduit de l'Italien par Laura Brignon. – Anacharsis. –13 €

Adolfo est un vieil homme solitaire, sale et crasseux qui vit retiré sur les hauteurs des Alpes italiennes. Il éloigne les randonneurs avides de rencontres typiques à coups de jets de pierres. Lorsqu'un chien vient à sa rencontre, après l'avoir chassé, il l'accepte, lui parle et à la façon d'un conte, le chien lui répond tout à fait « humainement ». On ne sait pas bien si Adolfo délire ou pas, il perd la mémoire.

Au rituel de la descente rapide à l'épicerie du village une fois par an pour l'essentiel, on imagine l'isolement et la folie qui pointe lorsqu'il s'y rend deux fois de suite à quelques jours d’intervalle. L'hiver arrive, une fois de plus, la neige recouvre tout, le chalet est englouti et Adolfo vit en reclus.

Au printemps, à la fonte des neiges, un pied gelé remonte à la surface. Que s'est-il passé cet hiver ?

C'est une histoire de solitude, de folie et d'isolement face au monde extérieur, tendue par une belle écriture poétique. Beau roman pour les montagnards !

Marie


PAJARES, Santiago. – Imaginer la pluie

Traduit de l'espagnol par Claude Bleton. – Actes sud. – 21 €

Au milieu du désert et des dunes de sables à l'infini, se dresse une pauvre cahute abritant du soleil, du vent et du froid une mère et son fils. Ils survivent grâce à un maigre potager, à un puits creusé près de deux palmiers, et à des pièges à lézards. On comprend que la mère enceinte est arrivée ici suite à un accident d'avion après une catastrophe planétaire. Toute l'enfance sera consacrée à l'apprentissage de la survie dans un milieu hostile, au combat possible avec d'autres humains pas forcément bien intentionnés.

A l'adolescence, Iona, le fils, presse de questions sa mère sur le monde d'avant l'accident. Lorsqu'elle aura tout dit, le fils aura tout retenu et sera prêt. Éduqué, orphelin, il se décide à partir. L'espoir et la soif de vivre feront le reste.

Tout au long du roman, c'est Iona le fils qui parle. C'est un récit bouleversant, on pense au Petit Prince de Saint-Exupéry bien sûr, sauf que Iona sait déjà tout mais que : « Désormais, moi et moi seulement, déciderai où souffle le vent. »

Marie


♥ KINER, Aline. – La nuit des béguines

Liana Levi. –  22 €
COUP DE COEUR

Paris, 1310. Au grand béguinage royal, des femmes vivent en communauté, sans être religieuses pour autant. Indépendantes des hommes, elles mènent leur vie comme elles l’entendent. C’est à leur porte que frappe la jeune Maheut, fuyant un mariage forcé. Ysabel, la responsable de l’hôpital, la prend sous son aile. Mais Maheut est recherchée par un inquiétant moine franciscain, et autour du béguinage, la situation politique devient de plus en plus tendue. Philippe le Bel a condamné les Templiers et une béguine, Marguerite Porete, finit bientôt elle aussi sur le bûcher pour avoir écrit un livre jugé hérétique…

Ce roman très documenté, qui mêle personnages historiques et fictifs, nous plonge dans la société française du 14e siècle et nous fait découvrir une institution remarquable pour l’époque, qui offrait aux femmes une liberté qu’elles ne retrouveront pas avant plusieurs siècles. Dans ce contexte passionnant, l’auteure ménage le suspense, déroulant plusieurs intrigues dont les fils ne tardent pas à se rejoindre…

Niveau de lecture 1

France


♥ VENET, Emmanuel. – Plaise au tribunal

La Fosse aux ours. – 5 €
COUP DE COEUR

Ce petit texte, à mi-chemin entre la nouvelle et le monologue théâtral, présente une situation joyeusement absurde. Un avocat expose au tribunal les griefs de son client qui, interné dans un hôpital psychiatrique, a vu sa sculpture « Les feuilles mortes se ramassent à la pelle » détruite par les jardiniers. L’hôpital y oppose le fait qu’elle a causé la glissade d’un employé, accident du travail lui aussi enregistré comme œuvre d’art, sous le nom « Entorse au règlement »…

Absurdité de la réglementation et du langage procédural, statut de l’œuvre d’art… ce texte plein d’humour donne aussi matière à réflexion.

Niveau de lecture 2

France


♥ VUILLARD, Eric. – L'ordre du jour

Actes Sud. – 16 €
COUP DE COEUR

Prix Goncourt 2017

Ce récit romancé présente Hitler comme le grand imposteur du siècle, imposture fomentée le 20 février 1933, une journée des dupes, et tragiquement close en 1945. Un prix Goncourt très mérité.

Jean-Pierre

 

 


13 à table !

J'ai acheté en grande surface ce petit recueil de 13 nouvelles diffusé au profit des Restos du coeur (Pocket éd.). 13 écrivains se sont prêtés au jeu: Françoise Bourdin, François d'Eoenoux, Leïla Slimani, etc... Une nouvelle chaque soir, pour s'endormir avec la satisfaction d'avoir oeuvré pour la bonne cause !

Jean-Pierre

C’est arrivé près de chez vous

 

DEDET, Yann. – Le point de vue du lapin : le roman de Passe Montagne

P.O.L. – 13 €

Yann Dedet fut le monteur du film de Jean François Stevenin, Passe Montagne, tourné en 1975 dans le Haut-Jura, sorti en salle en 1978.

Film obscur, à mon goût, j'ai beaucoup ri en « écoutant » ce petit récit !

L'auteur raconte l'histoire mouvementée du tournage du film. Hauts en couleurs, les acteurs non professionnels, les aubergistes et les filles du pays ont rendu ce tournage très folklorique !

Les atermoiements de Stévenin, la poésie du regretté Jacques Villeret, les deux enfants conçus ont laissé une trace certaine dans le Grandvaux !

Marie

Bande dessinée

 

♥ PICAULT, Aude. – L'air de rien d'Aude Picault

Dargaud. – 16,45 €
COUP DE COEUR

Saynètes de la vie quotidienne où l'auteur nous fait partager la vie des autres et parfois la nôtre avec humour. Des dessins plein page ne sont pas sans rappeler Sempé, dans le trait et le cocasse des situations.

Tout public

Elodie


CASANAVE et VANDERMEULEN. – Nerval l'inconsolé

Casterman. – 22,50 €

Biographie de Gérard de Nerval, de son vrai nom Gérard Labrunie, qui s'est fait connaître jeune par sa traduction du Faust de Goethe. Ami de Théophile Gautier, il voyage, boit beaucoup, est en peine avec les femmes et est affecté de crises de démence où de dédoublement de la personnalité ce qui ne l'empêchera pas d'écrire en étant tour à tour, poète, romancier, dramaturge ou journaliste.

Cette somme au dessin empreint d'humour met en scène un écrivain peu lu, et parfois oublié, avec brio. La vie de Gérard de Nerval devient très romanesque grâce au talent des scénariste et illustrateur.

A découvrir. Tout public

Elodie


♥ QUELLAT-GUYOT, Didier et MORICE. – L'Ile aux remords

Grand Angle. – 18,90€
COUP DE COEUR

Un fils revient au pays, dans les Cévennes, après être parti pendant 25 ans comme médecin dans différents pays du monde sur des fronts de guerre. Lorsqu'un soir d'inondations, il reste bloqué par les eaux  chez son père, le dialogue se renoue entre père et fils et permet d'expliciter certains secrets de famille.

Le duo Morice Quellat-Guyot qui nous avait ravis dans Boitelle et le café des colonies et Facteur pour femmes, se retrouve ici avec talent tant sur le plan du scénario que sur celui du dessin réaliste à l'encrage numérique tendre et délicat.

Tout public

Elodie


♥ BIZARRI et NARDELLA. – La cité des trois saints

Sarbacane. – 21,50 €
COUP DE COEUR

Lors de la procession annuelle des trois saints, dans une ville italienne, trois destins d'hommes liés à la mafia vont se croiser et s'affronter dans une tension croissante tout au long des trois jours de fête et de violence.

Le trait réaliste et la mise en couleur tantôt bleutée tantôt jaune pâle donnent vie à la violence de ces jeunes mafieux façon Gomorra en bande dessinée. Le récit nous tient en haleine tout au long des 193 pages qui se lisent sans pouvoir les lâcher.

Tout public

Elodie


WOOD, Brian et CLOONAN, Betty. – Demo

Glénat. – 30 €

18 histoires courtes et indépendantes de jeunes gens ayant des capacités hors normes. Ces jeunes sont solitaires, en décalage, inadaptés à la société et leurs histoires de vie sont souvent noires et désabusées.

Le graphisme noir et blanc très encré et très tranché s'accorde avec le contenu des scénarios qui offre également des récits extrêmes. Le dessin reprend parfois les codes du manga mais semble s'en détacher au fil des histoires.

A découvrir. Public averti, BD indépendante

Elodie


♥ KOKOR, Alain et RABATÉ, Pascal. – Alexandrin ou l'art de se faire des vers à pied

Futuropolis. – 22 €
COUP DE COEUR

Alexandrin de Vanneville est un poète des villes et des campagnes qui ne s'exprime qu'en alexandrins. Il passe de porte en porte et vend ses vers à qui veut. Au gré de ses errances, il rencontre Kévin et fait un bout de chemin avec ce jeune ami, rencontre aussi l'amour... qui s'enfuit.

Ode à la poésie de la vie, cette BD tout en douceur tant sur la forme que sur les couleurs, vous invitera vous aussi à mettre l'art dans votre vie !

Tout public

Elodie


GRESH, Alain et ALDERGUER, Hélène. – Un chant d'amour : Israël-Palestine, une histoire française

La Découverte. – 22 €

Histoire du conflit israëlo-palestinien depuis 50 ans et des relations tendues et parfois contradictoires adoptées par les français et leurs dirigeants. Le récit dévoile le rôle diplomatique de Paris puis son effacement progressif alors même que la solution à 2 Etats est acceptée par tous.

Une bande dessinée historique exigeante qui retranscrit fidèlement les propos de dirigeants français, intellectuels et artistes depuis 1967. Le traitement graphique stylisé offre un traitement intéressant mis en perspective par une quadrichromie assez brute.

À découvrir

Public averti, niveau de lecture exigeant

Elodie