Il y a comme ça des livres qui marquent, qu'on a envie de faire partager, qu'on relit, qu'on retrouve avec plaisir, dont on s'étonne qu'ils ne soient pas plus connus par les adultes comme par les enfants. "Watership Down" fait partie de cette catégorie.

Image extraite du dessin animé "Watership Down"

 

 

 

Publié en Angleterre en 1972 par Richard Adams, ce roman raconte l'histoire d'un petit groupe de lapins qui quittent leur garenne et vont vivre des aventures passionnantes. Encore un truc pour les gamins pensez-vous certainement, et la couverture de Flammarion, complètement ratée, aurait tendance à confirmer cette opinion. Et bien non !
D'abord c'est un roman de plus de 400 pages, écrit pas gros et sans illustration, donc oubliez le cadeau pour la petite dernière de 3 ans, choisissez-le plutôt pour le grand d'au moins 12-13 ans, voire pour vous... Ensuite, l'histoire n'a rien d'une bluette champêtre ni même d'un conte à la Beatrix Potter. D'ailleurs, c'est un éditeur pour adultes qui l'a réédité en 2016, dans une nouvelle traduction.

OPAC Détail de noticeIci les lapins de garenne vivent leur vie de lapins au milieu des prédateurs, creusent des terriers, cherchent leur nourriture,... mais ont aussi leurs contes, leur langage, se battent pour leur survie, pour un territoire, s'organisent en armée, etc. et chacun d'eux a sa propre personnalité. Destiné à l'origine à être un conte pour enfants, Watership Down est surtout une métaphore du monde des hommes, inspirée par l'expérience de l'auteur pendant la seconde guerre mondiale, dans laquelle on trouve pêle-mêle les thèmes de l'immigration, de la lutte contre le totalitarisme, de la liberté, de l'écologie...
L'auteur a réussi un délicat équilibre entre anthropomorphisme et comportement réel des lapins et on suit avec plaisir les aventures de Noisette (Hazel), Cinquain (Fyveer) et les autres à la recherche du lieu idéal pour installer leur garenne puis pour trouver des femelles.

 

Ce roman très célèbre en Angleterre a fait l'objet d'une adaptation en dessin animé, mais qui n'est pas disponible en France. Il n'existe plus qu'en version anglaise sur Youtube. Le film commence par un rappel des légendes des lapins, l'histoire proprement dite ne commence qu'au bout d'environ 3 minutes 40. Attention, âmes sensibles s'abstenir, même en dessin animé le sang gicle...