Edward S. Curtis, photographe ethnologue, a sacrifié sa vie à une tâche gigantesque : répertorier et photographier les tribus indiennes les unes après les autres avant que leurs traditions ne disparaissent sous la poussée de la modernité industrieuse yankee.

Autoportrait d'Edward S. CurtisLes indiens n’étaient plus que 40 000 contre plus d’un million au siècle précédent lorsqu’il se mit à l’ouvrage. Ce fut une véritable course contre la montre : en 30 ans il n’effectua pas moins de 125 expéditions et 50 000 prises de vue.

Grâce à quelques mécènes il a pu éditer une vingtaine de volumes d’une inestimable valeur et d’une grande beauté. Pour raconter cet exploit, l’écriture de Timothy Egan se fait vivante et attachante.

OPAC Détail de notice

 

 

 

 

 

 

 

 

A consulter également le très bel album de photographies Edward S. Curtis : sur la trace des nations indiennes (Don Gulbrandsen, Fetjaine) et L’Amérique indienne de Edward S. Curtis (Victor Boesen, Albin Michel).

 


Les photographies d'Edward S. Curtis appartiennent au domaine public et sont accessibles sur Wikimedia Commons

attrapeur-ombres-1
attrapeur-ombres-2
attrapeur-ombres-3
attrapeur-ombres-4
attrapeur-ombres-5
attrapeur-ombres-6