La commémoration du centenaire de la première guerre mondiale a été accompagnée de la parution d'une multitude de titres de documentaires, d'albums ou de romans sur le sujet.
3 albums particulièrement remarquables ont attendu 2018 pour faire leur apparition, dont deux en fin d'année, presque après la bataille...

 


Jules et Jim, frères d'armes

Jules et Jim sont amis depuis l'enfance, même si Jim a toujours deux minutes d'avance sur Jules. Canadiens, ils partent ensemble combattre en Europe. Là encore, Jules a toujours ses deux minutes de retard qui le privent d'actes héroïques mais lui sauveront la vie. Une histoire qui serait presque drôle si elle ne se terminait dans les larmes. Et les illustrations façon BD contribuent à accentuer le décalage entre humour et drame.

 


Petit soldat

Pierre voulait juste tenir la promesse faite à sa mère : passer Noël avec elle. Pour cela il a quitté les tranchées quelques jours, puis est revenu. Mais pour l'armée, c'est un déserteur et il doit être fusillé, pour l'exemple. La guerre rejouée par des petits soldats de plomb dans des décors minutieusement reconstitués.


La guerre en mille morceaux ou le petit musée du soldat Machin

Le soldat Machin conserve soigneusement une malle pleine d'objets qui racontent la guerre, la vie à l'arrière, la mort à l'avant, pour que les enfants n'oublient pas. D'un jeu de billes à un coupe-papier en forme de boomerang, d'une cage à grillon à un stylo, autant de reliques nées des tranchées, qui parlent pour ceux qui ne sont plus là.

 

 

 

 

Chacun à sa façon, ces albums racontent tous l'indicible. Ils rejoignent ainsi leur aîné paru en début de commémorations : 14-18 Voir l'article

La boucle est bouclée et la guerre est finie.