Un modèle venu des Etats-Unis

 

  • 1er lieu = sphère privée (foyer)
  • 2ème lieu = domaine du travail
  • 3ème lieu = espaces dédiés à la vie sociale, où l’on peut se rencontrer, se réunir et échanger de façon informelle.

Modèle déjà très répandu en Europe du Nord (Idea Stores au Royaume-Uni, bibliothèques des Pays-Bas…).

L’usager est souvent créateur et producteur de contenus (ateliers d’écriture, accueil de fablab, etc.). Les usagers - et non plus les documents - sont au cœur de la conception de la bibliothèque.

 

Caractéristiques du troisième lieu

 

  • Un espace neutre, qui permet des rencontres autres que celles possibles dans les sphères privées et professionnelles. Tous les participants sont sur un même pied d’égalité sociale.
  • Un espace vivant, marqué par la curiosité, l’ouverture et le respect de l’autre.
  • Un espace aisément abordable de par son implantation géographique et ses heures d’ouverture.
  • Un espace pour rompre la solitude et contrer l’ennui, fréquenté par des habitués.
  • Un espace que l’on peut facilement s’approprier : confortable et où l’on peut s’attarder.
  • Un espace qui éveille un sentiment d’appartenance à un groupe ou une communauté.
  • Un espace dont les usagers construisent la richesse.
  • Un espace qui invite à vivre de nouvelles expériences.
  • Un espace qui fonctionne sur la base du volontariat pour s’engager dans des interactions avec les autres.
  • Un espace propice aux échanges et aux débats.
  • Un espace « thérapeutique » de par le bien-être qu’il procure.
  • Un espace « politique » qui incite aux associations et aux réseaux.

 

Application aux bibliothèques

 

Les bibliothèques ont toujours été par nature des lieux de mixité sociale et des espaces de rencontre, d’échange, pour peu que le cadre et l’accueil des bibliothécaires les favorisent.
Ce sont des troisièmes lieux culturels proposant un accès varié à des cultures très diverses.

 

Quelques aménagements de l’espace

 

Certains nécessitent un budget et d’autres seulement une volonté et quelques idées :

  • Couleurs vives et gaies.
  • Lumières chaudes et bien adaptées.
  • Fauteuils, chauffeuses et poufs permettant des postures de détente, mobilier incitant à s’approprier le lieu.
  • Machine à café et mobilier adapté.
  • Identification d’espaces calmes et silencieux et d’espaces dédiés aux réunions ou aux échanges.
  • Salle de conférence avec mobilier adapté.
  • Elargissement des horaires d’ouverture.
  • Garderie (pour les plus riches…).

 

Services troisième lieu

 

  • Mission citoyenne : formation, alphabétisation, aide aux devoirs, aide à la recherche d’emploi… en partenariat avec les associations et structures sociales.
  • Mission culturelle : débats, ateliers divers, accueil de clubs… Accueil de formes de culture populaire.
  • Mission d’information et de communication (sur les actualités culturelles ou les associations, relais d’organisme publics ou privés ou de l’office du tourisme, etc.).

 

Exemples de services troisième lieu dans le Jura

 

  • Grainothèques.
  • Relais pour les cartes jeunes.
  • Accueil de groupes ATD-Quart monde.
  • Accueil de ludothèques pour des soirées jeux de société.

« En s’engageant dans une démarche participative, il faut être prêt à assumer le caractère expérimental de l’action. C’est questionner le rôle du bibliothécaire, sa relation à l’usager. C’est surtout réaffirmer la place de la bibliothèque dans la société et faire confiance en l’intelligence collective. Bref, positionner nos équipements comme lieux de partage des biens communs et ressources pour une démocratie active ».
(« La bibliothèque participative » journée proposée par la BDP de Seine-Marne)

 

End FAQ

 

Voir aussi

Servet, Mathilde. « Les bibliothèques troisième lieu ». Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 2010, n° 4, p. 57-63.