Barbara est de ces artistes qui nous accompagnent tout au long de nos vies. Dans nos bonheurs et dans nos peines, sa voix et ses mots résonnent.
Il y a 20 ans, elle nous quittait. Aujourd’hui les hommages se multiplient.

Une exposition lui est consacrée à la Philharmonie de Paris jusqu’au 28 janvier 2018.

En mai, Mathieu Amalric présentait à Cannes sa « Barbara » avec Jeanne Balibar, qui lui a valu le « Prix de la poésie du cinéma ».

De nombreux artistes s’emparent de son répertoire …

Gérard Depardieu, tout en émotion, accompagné de Gérard Daguerre, dernier pianiste de la dame en noir, « vit Barbara » : Barbara, celle avec qui il avait partagé la scène sur « Lily passion » , la comédie musicale où Barbara se dévoilait plus que jamais et dont la version studio inédite sort enfin.

Le virtuose du piano, Alexandre Tharaud, voue une immense admiration à Barbara et confie : « "Je n'ai plus joué de la même manière après ce tour de chant (Chatelet, 1987). Elle avait une présence inouïe, de l'ordre du sacrifice. Barbara sur scène s'offrait à nous, entièrement, pleinement. C'était un échange explosif, et on en sortait épuisé de bonheur et de gravité" dit-il » (RTS). Il a convié des amis, parmi lesquels Camélia Jordana, Juliette, Rokia Traoré, Renaud Capuçon…, à revisiter à ses côtés quelques titres de l’immense répertoire de la grande dame.

Pour Kéthévane Davrichewy, Barbara « donne accès à la vie avec ses joies et ses blessures ». Dans le récit intime qu’elle lui consacre, l’écrivaine donne à voir, par les nombreux témoignages recueillis, à quel point Barbara a pu, par sa sincérité, sa liberté , sa générosité , sa passion, influencer les trajectoires individuelles d’hommes et de femmes.


 

Pour la découvrir ou la redécouvrir , voici donc une sélection de nouveautés

OPAC Sélection de notices

 

Un petit portrait

 

Quelques reprises

 

Le répertoire de Barbara à la MDJ c’est ici