Où il est question de Victor Hugo, d’une roulotte et de chansons…

 

Florent Vintrigner (La Rue Ketanou), eh oui, encore lui…

Après sa participation à l’album d’Eskelina, le voilà à l’origine de ce projet un peu fou : mettre les vers d’Hugo en musique.

C’est ainsi que La Green Box est née, avec ses deux compères Benoît Laur et Arnaud Viala.

Étrange nom, me direz-vous ? Que nenni, il s’agit là du nom donné dans « L’homme qui rit » à une roulotte dans laquelle des poètes et philosophes parcouraient les villes afin de répandre un peu de « lumière » aux habitants.

Et on les imagine bien ces trois là… chantant le poète aux quatre coins de la France : pourvu que la caravane s’arrête dans le Jura car vraiment la poésie d’Hugo mêlée à cette ambiance folk, ça sonne drôlement bien ! comme une évidence…

Une autre façon de (re) découvrir les textes de Victor Hugo, leur humanité et leur intemporalité.

Entretien avec le groupe (RTL) :

Réserver La Green Box (LRK Productions, 2018) à la MDJ.