Ils ont raccroché les casques, suite à une vidéo intitulée Epilogue les Daft punk mettent un point peut-être final (il ne faut jamais dire jamais en matière musicale) à leur longue épopée.

On les a vu passer du rôle de fer de lance de ce que l’on a appelé la French house mêlant avec talent l’acid house, la techno avec la pop et le hip/hop, à un groupe de musique électronique un peu moins underground (c’est un euphémisme au vu de leur notoriété planétaire) sans que cela nuise nullement à notre bonheur, leurs productions répondant toujours à une exigence d’extrême qualité.

Il m’est agréable ici de ne pas me transformer en Frédéric Mitterrand de bas étage, poussé par une actualité nécrologique pressante. Pas de cela ici c’est juste la fin du livre écrit par Thomas Bangalter et Guy Manuel de Homem-Christo en presque 40 ans de carrière, des bancs d’un lycée parisien aux tournées mondiales à guichets fermés en passant par des collaborations avec nombre d’artistes tels que Pharell Williams.

Stoppons ici notre élan wikipédiste pour nous concentrer sur l’essentiel : le rappel de leur discographie. C’est à votre tour de mettre le casque, audio cette fois-ci, et de leur faire le meilleur des hommages : écouter leurs disques.

Disco non exhaustive :

Homework, 1997

 

Discovery, 2001

 

Human after all, 2005

 

Random access memory, 2013

 

Nous avons détecté une activité suspecte. Veuillez cliquer ici pour poursuivre.

Commentaires   

0 #1 Vincent 23-03-2021 08:49
En voilà un chouette article, je me demande bien lequel de mes chers collègues l'a écrit.
"We've come too far to give up who we are, so let's raise the bar and our cups to the stars"
Citer