Où il est question de Victor Hugo, d’une roulotte et de chansons…

 

Nous avons détecté une activité suspecte. Veuillez cliquer ici pour poursuivre.
Florent Vintrigner (La Rue Ketanou), eh oui, encore lui…

Après sa participation à l’album d’Eskelina, le voilà à l’origine de ce projet un peu fou : mettre les vers d’Hugo en musique.

C’est ainsi que La Green Box est née, avec ses deux compères Benoît Laur et Arnaud Viala.

Étrange nom, me direz-vous ? Que nenni, il s’agit là du nom donné dans « L’homme qui rit » à une roulotte dans laquelle des poètes et philosophes parcouraient les villes afin de répandre un peu de « lumière » aux habitants.

Et on les imagine bien ces trois là… chantant le poète aux quatre coins de la France : pourvu que la caravane s’arrête dans le Jura car vraiment la poésie d’Hugo mêlée à cette ambiance folk, ça sonne drôlement bien ! comme une évidence…

Une autre façon de (re) découvrir les textes de Victor Hugo, leur humanité et leur intemporalité.

Entretien avec le groupe (RTL) :

Réserver La Green Box (LRK Productions, 2018) à la MDJ.