Dominique Benicheti filme la vie de tous les jours, dans un milieu rural préservé, dans un temps naturel qui laisse voir les choses, les attitudes, les paysages, les gens, les animaux… au rythme des heures du jour et des saisons.

Tourné entre 1968 et 1973 dans un petit village de Saône-et-Loire, Torpes, avec les techniques du scope, cette fiction documentaire nous plonge dans un ailleurs, dans un passé où des gens vivaient sans eau courante ni gaz, mais qui vivaient l’instant présent avec sérénité, sagesse et modération ! Ouah, vous allez dire encore une nostalgique du « c’était mieux avant » ! Pas du tout, aucun désir de revenir en arrière, mais le plaisir de se laisser porter par une évocation authentique d’un monde où il n’était question ni de « buzz » ni de « geek » ni d’intelligence artificielle ! Un éloge de la lenteur en quelque sorte, et de la valeur des beaux gestes, du forgeron par exemple, mais aussi du travail quotidien à la campagne.

La photographie est très belle avec des paysages qui ressemblent à des toiles de Corot.

Les américains ont adoré ce film, qui est arrivé bien après en France. Bizarre ? Non !

 

Le cousin Jules / Dominique Benicheti, Carlotta films, 2015

OPAC Détail de notice