Il y a des moments importants dans une vie. Pour certains l’achat d’une maison, pour d’autres une promotion professionnelle… Pour moi ça a récemment été l’écoute de l’album The Legend of Zelda : 30th anniversary concert !

Nous avons détecté une activité suspecte. Veuillez cliquer ici pour poursuivre.
Je vous l’accorde, c’est peut-être un peu exagéré.
Sauf que la saga Zelda créée par le grand Shigeru Miyamoto m’a accompagnée un peu tout au long de ma vie.
Tout a commencé avec les quelques parties de The Legend of Zelda sur la NES de mon cousin quand j’étais enfant.
Puis la découverte de A link to the Past, que j’ai ensuite refait 4 fois. Libérer la princesse Zelda, partir à la recherche des fragments de la Triforce dans Hyrule, s’aventurer dans les donjons souterrains, se livrer à de valeureux combats, pénétrer dans le monde des Ténèbres pour finalement affronter Ganon. Tout cela suffisait à mon bonheur !

Grande ado j’ai gentiment joué à Phantom Hourglass, un opus plus naïf avec un design surprenant, reprenant des codes de la piraterie, avec des personnages hauts en couleur, mais toujours plaisant à faire.
Étudiante, je me suis énervée sur le bestial Twilight Princess, plus sombre et épique, que j’ai fini par adorer aussi. Les cinématiques étaient géniales.
Et enfin le très beau Breath of the Wild sur Wii U avec un niveau de difficulté plus élevé (mon sens de l’orientation a été mis à rude épreuve), une trame encore plus mystérieuse, et toujours le plaisir de revenir « à la maison »…

Bref, vous l’aurez compris : j’aime Zelda… Même si les rageux diront que c’est toujours la même chose quel que soit l’opus. Alors quand j’ai vu dans les CD à cataloguer qu’il y avait l’album The legend of Zelda : 30th anniversary concert par le Tokyo Philarmonic Orchestra, pensez bien que je l’ai tout de suite réservé pour l’écouter au plus vite.


Dès les premières notes j’ai été transportée. J’ai imaginé les parties en fonction des thèmes et des effets sonores qu’on retrouve dans les jeux : certains combats, une balade dans Cocorico, la découverte d’une clé ou d’une grotte, un détour par une fontaine des grandes fées… Une immersion totale dans les jeux de la saga qui m’a émue et rappelé de nombreux souvenirs.


Tout est grandiose dans ce concert. Les morceaux s’enchaînent magnifiquement et le célèbre thème du jeu The Legend of Zelda à la fin m’a donné quelques frissons.
Ce double-album est un bijou pour les geeks, les nostalgiques et les gamers. Toutefois, si les jeux vidéos ne sont pas votre tasse de thé mais que vous êtes simplement curieux et que vous n’avez pas peur de vous lancer dans de grandes aventures, laissez-vous tenter : je vous garantis que vous ne serez pas déçus.

Réserver